Eleanor and Park de Rainbow Rowell

Voilà quelques mois maintenant, j’ai lu le roman Eleanor and Park de Rainbow Rowell. J’ai littéralement adoré ce roman !

Je ne m’y attendais pas, ça m’est tombé dessus comme ça. Pourtant je lis souvent de la littérature jeunesse, j’ai déjà eu beaucoup de coups de cœur, mais là j’ai été chamboulée.

Je ne m’explique pas vraiment ce coup de cœur intersidéral pour ce livre. Mais voilà, j’ai tellement aimé cette histoire qu’il fallait absolument que j’écrive une chronique.

Pourtant il y en a des chroniques sur ce roman, des tas même ! Alors à quoi bon, une de plus, quel intérêt ? Mais après quelques minutes de réflexion, je me suis dit que j’en ai envie alors j’allais l’écrire, un peu comme un exutoire.

L’oeuvre

Eleanor Park de Rainbow Rowell

Rainbow Rowell, l’auteure de ce roman est américaine. Elle écrit de la littérature jeunesse et jeune adulte. Eleanor & Park est paru en septembre 2014 aux éditions Pocket Jeunesse.

Je ne connaissais pas cette auteure. J’avais vaguement entendu parler de ce roman à travers une vidéo youtube et je l’avais noté dans une wish-list pour la bibliothèque. J’ai été attirée par la couverture « old school ».

Et voilà qu’un jour je tombe dessus à la bibliothèque, il ne me restait plus qu’à le lire.

L’histoire

L’histoire se passe en 1986, aux Etats-Unis. Il y a deux protagonistes : Eleanor et Park. Deux lycéens américains qui prennent le bus tous les jours pour aller au lycée. C’est ce bus qui sera le témoin de leur rencontre, de leur découverte et de leur amour.

Eleanor est une fille qui se décrit comme trop charpentée avec une tignasse rousse indomptable, habillée de manière décalée.

Elle est aussi issue d’une grande fratrie dont elle est l’aînée. Elle vit avec sa mère et son beau-père. Avec ses frères et sœurs, ils partagent la même chambre. Ils vivent dans un misère sociale et peinent à manger à leur faim.

Park est un garçon métis asiatique, discret, qui essaie de ne pas se faire remarquer au lycée, plutôt bon élève, passionné de comics et des Smiths. Il a un petit frère et vit avec ses parents. Sa mère est coiffeuse et son père militaire. Leur foyer est heureux. Park est un garçon gâté par la vie, il ne manque de rien.

Ils vont donc se rencontrer pour la première fois, lorsque Eleanor monte dans le bus et cherche désespérément une place où s’asseoir. L’année scolaire a déjà commencé depuis quelques semaines et personne ne veut que « la nouvelle » s’assied à côté de lui.

Park, dans un élan de générosité et pour éviter à cette fille totalement atypique d’avoir des ennuis, se décale vers la fenêtre et lui dis « viens, assieds-toi ». Il regrette tout de suite ses paroles, mais trop tard, Eleanor s’assied. C’est le début de cette histoire.

Ce que j’en ai pensé {spoiler}

Ce livre m’a bouleversée. Je me suis plongée totalement dans ce bouquin et je m’en suis délecté de la première à la dernière page.

L’histoire est complexe car elle aborde beaucoup d’émotions et de sujets.

En voici quelques uns :

L’amour, la haine, la peur, la colère, la frustration, la peine, la joie, l’espoir, le désespoir, le manque, l’attente,…

L’adolescence, le harcèlement scolaire, la violence conjugale, l’alcoolisme, la pauvreté, l’abandon, l’amitié, la générosité, l’égoïsme,…

J’en oublie certainement.

J’ai adoré suivre cette histoire d’amour entre deux adolescents que tout oppose ou presque dans la vie. Une place dans un bus, des comics, un baladeur, des cassettes échangées, des mains qui se touchent pour la première fois. D’ailleurs ce passage m’a tourneboulée, l’auteure décrit tellement bien les sentiments et les sensations que vivent les personnages ; c’est plus fort que si elle avait décrit un acte charnel.

C’est un roman profond qui aborde des sujets douloureux. J’ai eu envie de crier, j’ai pleuré, j’ai lu très vite pour savoir ce qu’il allait arriver, on peut dire que j’ai vécu ce livre. Mon coeur a battu bien vite à cette lecture tellement charmante et violente à la fois. C’est une histoire banale aux premiers abords mais qui en vrai ne l’est pas du tout et qui m’a réservé bien des surprises.

Eleanore & Park c’est une histoire d’amour vécue intensément et qui se voudrait éternelle. Les personnages sont adolescents mais ils éprouvent des sentiments d’une grande intensité. C’est comme si demain n’existait pas, qu’il fallait profiter de l’instant à fond. L’époque se prête à ça : pas d’Internet, pas de portable. Il y a la notion d’attente et la notion de manque qui sont très présentes dans cette histoire d’amour. Je trouve que cela apporte un charme fou et je regrette qu’aujourd’hui nous ne vivions plus cela.

A la fin du livre, j’ai beaucoup pleuré. Non pas parce que ça se finit mal (ou bien d’ailleurs) mais parce que c’était fini tout simplement. Je voulais que ça continue, que l’histoire ne s’arrête jamais car j’étais bien avec eux. Mon attachement aux personnages a été très fort et j’ai mis plusieurs jours (ou semaines) à me détacher de l’histoire.

Je recommande chaudement cette lecture, à condition de ne s’attendre à rien. En effet, je remarque que parfois les avis dithyrambiques faussent l’avis des futurs lecteurs.

Je suis loin d’être la seule à avoir aimer, adorer ce livre. Voici quelques illustrations qui prouvent que ce livre ne laisse pas indifférent :

la rencontre dans le bus

source de l’image

5843691
le rapprochement, toujours dans le bus

source image

Avez-vous lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Si vous aimez cet article, n’hésitez pas à le partager !

8 pensées sur “Eleanor and Park de Rainbow Rowell”

  1. Ho, j’ai vraiment adoré ce roman. C’est une vraiment belle histoire d’amour entre deux adolescents comme on en voit rarement de nos jours. Je suis contente que tu aies tant aimé, car ce roman vaut vraiment la peine et fait vivre toutes sortes d’émotions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *