Et puis Paulette de Barbara Constantine

Cet été, j’ai lu le roman Et puis Paulette de Barbara Constantine aux éditions Feryane.

Barbara Constantine est une auteure française née en 1955.

dsc_3970

L’œuvre

Et puis Paulette a été publié en 2012 aux éditions Calmann-Levy.

L’histoire

En France, de nos jours, un papi nommé Ferdinand vit seul dans sa grande maison. Sa femme est décédée, ses fils ont quitté le nid, tout le monde est parti. La maison lui semble vide, comme lui, une carapace creuse.

Un jour, suite à un orage, le toit de la maison de sa voisine Marceline est détruit. Il lui propose alors de s’installer chez lui, le temps que tout rentre dans l’ordre.

Ce que j’en ai pensé

Lors de ma découverte de l’auteure, je suis tombée sous le charme de sa plume familière et argotique parfois mais néanmoins poétique.

Et puis Paulette est composé de chapitres courts et se lit très vite. On n’a pas le temps de s’ennuyer, l’action est bien présente.

Ce roman est un hymne à l’intergénérationnel, à l’entraide, à la vie en communauté et au partage.

L’histoire m’a en premier lieu plu puis m’a emballée. On y va crescendo. Plus j’avançais dans le roman plus cette lecture me paraissait chouette et entraînante. Elle amène plein de bonnes ondes. En plus d’être parfois touchante, elle donne le sourire.

Elle aurait voulu qu’elle reste plus longtemps, la petite Muriel, ça lui mettait du baume au cœur, c’était sa bouffée d’oxygène, ses fraises à la crème en hiver.

J’ai presque eu envie d’emménager dans cette maison et vivre avec tous ces personnages si attachants.

Entre bricolage, cuisine tradi, potager bio, être retraité et se croire bon à rien, être étudiant et fauché, être petit garçon et ne pas faire confiance aux adultes. Oust ! Barbara Constantine a mis tout cela dans un bocal, a fermé le couvercle, l’a secoué bien fort et Hop ! Et puis Paulette a surgi.

Une couille dans le potage c’est une erreur, deux c’est une recette.

Quelle bonne idée également le site Internet solidarivioc.com ! Il fallait l’inventer quand même ! Quel lecteur n’a pas eu la curiosité d’aller sur Internet taper le nom du site ?

Il faut lire ce joli roman plein de bonnes intentions qui ne rentre ni dans le mélo ni dans la caricature et qui donne foi en notre humanité.

L’avez-vous lu ? Quand avez-vous pensé ?

6 pensées sur “Et puis Paulette de Barbara Constantine”

  1. Une histoire toute douce, c’est pile poil ce dont j’ai besoin en ce moment, si en plus la plume se teinte de touches argotiques comment puis je résister ?
    Merci pour cette tentation livresque

    1. J’aurais du te le proposer avant… je n’y ai pas pensé ! C’est en effet une histoire douce et solidaire comme il faudrait en vivre plus souvent.
      La plume de Barbara Constantine est assez argotique en effet, d’ailleurs je te conseille aussi Allumer le chat de cette auteure.
      A bientôt ici ou ailleurs et merci pour ton message 🙂

    1. On trouve du réconfort dans les livres, c’est vrai. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’en relis certains. Je vais bien sûr aller lire ta chronique Nelfe ! Merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *