L’école des saveurs d’Erica Bauermeister

Cet été j’ai lu le roman L’école des saveurs d’Erica Bauermeister aux éditions Le livre de poche.

Erica Bauermeister est une auteure américaine née en 1959.

DSC_3966

L’oeuvre

Le roman est publié sous le titre original The school of essential ingredients en 2009 et traduit en français la même année.

Ce roman connaît un très grand succès. Il est resté plus de deux ans dans la liste des meilleures ventes aux US.

L’histoire

Lilian, cuisinière de cœur est restauratrice. Dans son restaurant elle ouvre un soir par semaine, un atelier culinaire qui réunit des élèves de tout horizon pour leur inculquer son art.

A travers la cuisine et l’amour de celle-ci, on découvre dans ce roman, Lilian et ses élèves.

Ce que j’en ai pensé

La couverture de ce roman m’a plu, la quatrième m’a convaincue.

Dès les premières pages j’ai adhéré à l’auteure, à son écriture ainsi qu’à la sensibilité qui s’en dégage.

On traite de la cuisine comme d’une passion mais aussi d’une thérapie. Le côté charnel et salvateur de la cuisine sont clairement mis en avant d’une manière tendre et sensible.

Le personnage principal, Lilian m’a donnée envie de me parer d’un tablier, de humer les aromates et les épices, de tenir dans mes mains le couteau qui tranche les légumes. Mais aussi de sentir les odeurs qui émanent de la cuisson et enfin de prendre le temps et d’apprécier ces moments.

C’est un roman assez court mais il s’y passe beaucoup de choses. En effet, dans chaque chapitre, l’histoire se focalise sur un personnage en particulier. Cela donne un rythme intéressant au roman.

J’ai lu dans ce livre, une ode à la gourmandise. L’école des saveurs est une histoire remplie de générosité.

J’ai énormément aimé ma lecture et je comprends largement le succès rencontré à sa sortie. Finalement, lorsque j’ai eu terminé ce livre, j’ai presque regretté de l’avoir lu si vite. C’est le genre d’histoire qui se déguste…

Je recommande chaudement la lecture de ce roman.

2 pensées sur “L’école des saveurs d’Erica Bauermeister”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *