La vie d’une autre de Frédérique Deghelt

J’ai lu le roman La vie d’une autre de Frédérique Deghelt aux éditions Babel.

Frédérique Deghelt est une auteure française née en 1967.

L’oeuvre

La vie d’une autre est publié en 2007 aux éditions Actes Sud.

L’histoire

Marie a vingt-cinq ans, elle fête son nouveau travail entourée d’amis et rencontre Pablo.

Au petit matin, Pablo la quitte pour aller travailler. Ce qu’elle ignore c’est que douze ans se sont écoulés. Elle n’a aucun souvenir de ces années. Qu’a-t-il bien pu se passer pour qu’elle oublie sa vie ?

Ce que j’en ai pensé

J’ai pour habitude de ne pas m’attarder sur la quatrième de couverture car j’aime être surprise par l’histoire. Parfois j’en apprends trop à mon goût avant même d’avoir ouvert le bouquin. J’ai donc commencé cette lecture sans vraiment savoir à quoi m’attendre.

J’ai été très vite emballée par le contexte du roman et l’énigme incroyable que vit Marie. Se réveiller le lendemain d’une nuit d’amour et se rendre compte que douze ans se sont écoulés.

Catherine, si ça ne t’ennuie pas, raconte-moi encore deux ou trois choses que tu connais de moi, décris-moi les années perdues. Etais-tu présente à mon mariage ?

Oui, bien sûr mais c’est fou ce que tu me demandes.

Fou, subjectif, sans intérêt peut-être. Je le sais, mais je n’ai guère le choix. ça ne sera jamais pire qu’une amnésie totale.

Pourquoi, comment, pour qui ? Tant de questions sans réponse. Le lecteur peut imaginer tout et n’importe quoi. Du scénario le plus glauque, traumatisme affreux qu’elle a dû subir pour en arriver là, manipulation, hypnose,…

J’ai poursuivi ma lecture remplie d’attente et de promesse. Pourtant la plume de l’auteure m’a fatiguée. Je l’ai trouvée trop pompeuse et lourde. Le roman contient beaucoup de longueurs et de tergiversations qui m’ont lassée. J’aurais aimé ressentir le même enthousiasme tout au long du roman mais ce ne fût pas le cas.

Au final j’ai apprécié ma lecture mais sincèrement la pseudo révélation m’a déçue. Je m’attendais peut-être à quelque chose de plus explicite. J’ai été satisfaite de l’avoir lue mais je suis restée sur ma faim.

Ce roman ne m’a procuré aucune émotion particulière ce que je déplore. Je lis avant tout pour cela, pour ressentir des émotions. Je pense que les problématiques abordées dans cette histoire ne correspondent pas à ma sensibilité.

Et vous, l’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *