Le chat qui mangeait de la laine de Lilian Jackson Braun

le chat qui mangeait de la laine

J’ai lu le roman Le chat qui mangeait de la laine de Lilian Jackson Braun aux éditions 10/18.

Lilian Jackson Braun est une journaliste et écrivaine américaine née en 1913 (- 2011).

L’œuvre

Le chat qui mangeait de la laine est le deuxième roman de la série qui en contient trente.

Il a été publié en 1967 sous le titre The cat who ate Danish Modern. Il sera traduit et publié en France aux éditions 10/18 dans la collection Grands Détectives en 1992.

La série met en scène le personnage de Jim Qwilleran et de son chat Kao K’o Kung dit Koko.

L’histoire

Jim Qwilleran chroniqueur au magazine Daily Fluxion obtient malgré lui une promotion. On lui propose le poste de rédacteur en chef d’un nouveau magazine de décoration, Le Gai Logis.

Le premier numéro sort et quelques jours plus tard, la maison choisi pour illustrer le journal, est cambriolée et la propriétaire meurt d’une crise cardiaque.

Au deuxième numéro, un autre événement surgit, un décorateur de renom est assassiné. Complot ? Vengeance, Hasard ? Jim Qwilleran aidé de Koko, son siamois, va tenter de résoudre l’énigme.

Ce que j’en ai pensé

Amusée et intriguée par le titre et la couverture, j’ai craqué sur ces petits romans de poche.

Celui-ci étant le deuxième de la série, je trouvais intéressant de découvrir le début de l’existence du personnage principal et de son chat.

Le roman a été écrit dans les années 60 et cela se remarque dans la plume de l’auteure. Je ne peux pas vraiment mettre des mots sur ce ressenti mais la manière de décrire, les dialogues, les relations homme-femme, font bien sentir au lecteur que nous sommes aux US dans les années 60.

L’histoire est sympathique et Jim Qwilleran est attachant notamment grâce à sa relation fusionnelle avec son matou nommé Koko. Le personnage de Jim Qwilleran n’est pas construit dans ce roman. Le lecteur apprend qu’il est fauché, célibataire et qu’il a une moustache conséquente.

Jim Qwilleran étant chroniqueur, l’auteure parle du milieu journalistique. Ce domaine est un mystère pour moi et j’ai apprécié en connaître un peu plus là-dessus.

J’ai déploré un manque d’entrain dans ma lecture qui ne m’a pas vraiment captivée. Le livre est court ce qui m’a donné de l’allant pour tourner les pages. L’intrigue est faiblarde et il y a peu de rebondissements. Je me suis ennuyée, disons les choses franchement.

Lorsque j’ai acheté ce roman, un euro la belle affaire, j’en ai chiné d’autres de la série. J’espère qu’ils seront plus enthousiasmants sinon cela risque d’être un flop. J’aimerai également en apprendre un peu plus sur Jim et son passé.

Ce n’est pas une mauvaise lecture, mais plutôt une lecture qui ne laisse pas un souvenir impérissable. Aussitôt lu… Vous connaissez la suite.

Connaissez-vous cette série ? Qu’en pensez-vous ?

2 pensées sur “Le chat qui mangeait de la laine de Lilian Jackson Braun”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *