Le confident d’Hélène Grémillon

J’ai lu récemment Le confident d’Hélène Grémillon aux éditions Folio.

Hélène Grémillon est une auteure française née en 1977.

L’œuvre

Le confident est publié en 2010 aux éditions Plon. Ce roman est le premier de l’auteure.

Le confident a obtenu beaucoup de prix littéraires dont le prix Emmanuel-Roblès.

L’histoire

Camille vient de perdre sa mère. Au milieu des lettres de condoléances, elle reçoit alors une lettre anonyme d’une certain Louis qu’elle ne connaît pas.

Louis relate des faits de son enfance avec une certaine Annie qui se seraient déroulés dans un village français à la fin des années 30. C’est ainsi que toutes les semaines, Camille reçoit une lettre de ce Louis dont elle ignore tout.

Rapidement, elle comprend que tout cela a un lien avec elle, mais lequel ?

Ce que j’en ai pensé

Le confident fait partie des romans mis en avant par la critique littéraire. C’est donc en me disant « il faut absolument que je lise ce roman » que j’ai commencé ma lecture.

Très vite, au bout d’une vingtaine de pages, j’ai voulu connaître la fin car l’intrigue est très puissante. Ce roman a tout pour plaire car il parle du secret de la naissance. Ce lourd secret qui remet en cause nos origines, là d’où on vient, nos racines si chères à nos yeux.

Ce ne sont pas les autres qui nous infligent les pires déceptions, mais le choc entre la réalité et les emballements de notre imagination.

J’ai aimé ce livre car il fait une belle place à la psychologie et aux rapports humains. L’auteure a fait le choix d’une narration multiple ce qui me plaît toujours beaucoup.

Les faits historiques sont peu présents, il ne faut pas s’attendre à un roman sur la seconde guerre mondiale. Ici, elle ne sert que de « décor », elle n’est pas traitée en profondeur.

Lors de ma lecture, je n’ai pas ressenti beaucoup d’émotions et je suis restée assez en retrait par rapport aux personnages, excepté pour Louis que j’ai beaucoup plaint durant ma lecture.

Et puis ma mère est morte. Alors là, j’ai été comblée, pour bouleverser une vie, la mort d’une mère, on peut difficilement mieux faire.

Le confident est un roman assez court dont l’histoire est relativement simple. L’auteure arrive à captiver le lecteur grâce à un procédé qui est de raconter des évènements anciens puis de revenir à l’instant présent.

Je recommande chaudement ce roman pour ceux qui n’auraient pas encore succombé à l’appel du succès !

Avez-vous lu ce roman ? Qu’en avez-vous pensé ?

3 réflexions sur « Le confident d’Hélène Grémillon »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *