Le livre perdu des sortilèges de Deborah Harkness

J’ai lu Le livre perdu des sortilèges de Deborah Harkness aux éditions Orbit.

Deborah Harkness est une auteure américaine née en 1965. Elle est professeure d’histoire à l’Université de Californie du Sud.

le livre perdu des sortilèges

L’œuvre

Le livre perdu des sortilèges est le premier tome d’une trilogie.

Le roman A Discovery of Witches est paru en 2011. Il est traduit et publié en France la même année aux éditions Orbit.

La trilogie se poursuit avec L’école de la nuit et Le nœud de la sorcière.

L’histoire

Diana Bishop, professeure à l’Université d’Oxford est une sorcière. Elle ne pratique pas la magie car son expérience lui a appris à s’en méfier.

Lors d’une recherche à la bibliothèque de l’Université, elle emprunte un livre ancien d’alchimie, l’Ashmole 782. Cet événement va déclencher une guerre de pouvoirs entre sorciers, démons et vampires. Tous veulent acquérir ce livre sacré.

Matthew Clairmont, vampire de son état, s’intéresse de près également à ce livre. Il décide alors de se rapprocher de cette sorcière.

Ce que j’en ai pensé

J’étais très emballée par cette trilogie. Le titre du roman, la couverture, l’ambiance, tout m’attirait. C’est donc avec un plaisir non dissimulé que j’ai commencé ma lecture.

Le livre perdu des sortilèges a pour héros une sorcière et un vampire. La société regroupe des humains (pauvres êtres insignifiants), des sorciers, des vampires et des démons. Les quatre cohabitent de manière pacifique même s’ils n’ont pas pour habitude de se mélanger les uns aux autres. Certains humains savent qu’ils existent des créatures et d’autres l’ignorent.

Diana est une sorcière qui n’utilise pas ou peu la magie. Elle préfère se consacrer à son métier et à sa passion, l’enseignement et l’histoire de l’alchimie. Ce personnage est intéressant car Diana est une femme indépendante, orpheline depuis ses sept ans, elle a l’habitude d’être seule et de mener sa barque. Grande sportive, elle pratique le yoga et l’aviron. Enfin, c’est un personnage passionné, cultivé, qui a soif d’apprendre.

L’emprunt de ce fameux livre l’Ashmole 782 va bouleverser son existence, tout ce qui faisait sa vie va lui être enlevé.

L’histoire de ce roman promet de belles aventures et de beaux moments. J’ai parfois regretter certains passages, trop longs, trop niais, trop ceci, trop cela… mais j’ai décidé de me laisser porter par l’histoire plutôt sympathique et mystérieuse.

Globalement, j’ai beaucoup aimé Le livre perdu des sortilèges. Malgré tout, j’ai lu quelques bizarreries comme les cours de yoga que pratiquent Matthew et Diana. Imaginer un vampire et une sorcière sur un tapis, faire des exercices de méditation, ce n’est pas commun vous en conviendrez !

J’ai beaucoup aimé la partie où Diana et Matthew sont à Sept-Tours. La rencontre avec la mère du vampire amène beaucoup au récit.

La fin du roman est également intéressante car elle ouvre un panel de possibilités qui laissent présager de belles aventures pour nos héros. D’ailleurs, à l’heure où j’écris cette chronique, j’ai lu le second tome, L’école de la nuit, dont je vous parlerai prochainement.

Avez-vous lu ce roman ? Si oui, avez-vous lu toute la trilogie ?

4 pensées sur “Le livre perdu des sortilèges de Deborah Harkness”

  1. Coucou!
    J’ai lu toute la trilogie du livre perdu des sortilèges et elle est d’ailleurs un peu de mes coups de coeurs saga! Je crois que mon tome préféré est le troisième parce qu’on a des réponses aux questions qu’on se pose et les dénouements des intrigues, j’ai aussi beaucoup aimé le premier puisqu’on rentre dans l’univers et qu’on découvre les personnages, le tome 2 m’a aussi plu pour le changement d’époque. Bref j’ai adoré la saga complète ^^ même si j’avoue qu’il y a pas mal de longueurs (mais pour des pavés comme ça fallait peut être s’y attendre ^^)

    1. Cette trilogie plaît à beaucoup de lecteurs, c’est d’ailleurs ça qui m’a donné envie de la lire. Pour ma part, autant j’ai aimé le premier tome autant le second, c’est une autre histoire. La longueur, les hésitations constantes, les tergiversations de Matthew ont eu raison de ma patience. C’est vrai que ce sont des pavés mais l’action n’est pas assez présente à mon goût.
      Merci pour ton avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *