Le passeur de Lois Lowry

Je viens de lire Le passeur de Lois Lowry aux éditions L’école des loisirs.

Lois Lowry est une auteure américaine née en 1937. Cette auteure écrit des livres pour la jeunesse.

Le passeur fait partie de la saga Le quatuor qui comprend quatre livres.

le passeur

L’oeuvre

Ce livre, The giver a été publié en 1993 et publié en France sous le titre Le passeur, en 1994. Il a également été adapté au cinéma en 2014.

Le passeur est le premier tome de la saga qui comprend trois autres livres L’élue, Messager, Le fils.

Lois Lowry a obtenu un prix littéraire pour ce livre en 1994, la médaille John Newbery.

L’histoire

Ce roman raconte la vie quotidienne d’une société futuriste et plus particulièrement, la vie de Jonas, adolescent de onze ans.

Jonas vit dans une société totalement homogène. Il va très bientôt avoir douze ans. Comme tous les enfants de son âge, la communauté va choisir pour lui, sa future fonction.

Jonas va devenir le nouveau dépositaire de la mémoire. Sa nouvelle fonction est unique, puisqu’il n’existe qu’un dépositaire de la mémoire dans cette société. Pour l’aider, il va travailler avec le passeur, seul individu capable de transmettre la mémoire du monde à Jonas.

Jonas va alors découvrir le monde. Cette découverte va totalement chambouler notre héros et rien ne sera comme avant.

Ce que j’en ai pensé

Cela faisait plusieurs années que j’avais envie de lire ce roman qui est quasiment culte. En effet, ce roman pour la jeunesse est un des premiers du genre : entre la dystopie et le roman d’anticipation.

L’histoire qui nous est contée fait froid dans le dos, sous ses airs innocents. Qui souhaiterait vivre dans une société comme celle-ci ?

La société est décrite de manière détaillée. Tout est épargné aux habitants afin de leur éviter toute contrainte mais aussi toute prise de décision. L’individu est réduit à l’état de machine.

Ce sont les sages du Comité qui unissent les couples. Les femmes ne portent pas leurs enfants, ce sont des mères porteuses qui le font. La nourriture est livrée dans chaque foyer. Les enfants du même âge ont accès à la même chose en même temps, sans prendre en compte les besoins ou les envies de la personne. Aucune prise d’initiative n’est possible.

Mais ce n’est pas tout, la neige ne tombe plus, les rayons du soleil ne brûlent plus, les couleurs ont disparu, les oiseaux aussi. La nature telle qu’on la connaît n’existe plus. Enfin, la société « élargit » les individus incompatibles ou ceux devenus trop vieux pour contribuer à la communauté.

J’ai beaucoup aimé ce roman qui m’a étonnée par sa simplicité d’écriture. C’est un vrai roman jeunesse, totalement adapté aux enfants. L’écriture est très fluide, il y a peu de personnages et les actions sont assez sommaires. Par contre, le message véhiculé est très fort.

En lisant ce livre, une citation très connue d’André Malraux m’est venue à l’esprit

Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie.

Il vaut mieux vivre une vie parfois compliquée et tourbillonnante que de subir une vie toute tracée, sans surprise ni battement de cœur.

Je recommande cette lecture ne serait-ce que pour ressentir le vivant qui nous entoure, en espérant que cela dure !

Avez-vous lu ce livre ? Est-il dans votre PAL ?

3 pensées sur “Le passeur de Lois Lowry”

  1. J’avais lu ce livre dans le cadre d’un concours quand j’étais au lycée. Il m’avait bouleversée alors qu’au début, je pensais que ce serait le pire de la sélection 😀 Par contre, je ne savais pas que c’était une série et qu’il y en avait d’autres. Du coup, Hop dans la WL. Comme tu as aimé, tu envisages de lire la suite ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *