Les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos

J’ai récemment lu le roman Les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos aux éditions Gallimard Jeunesse.

Christelle Dabos est une auteure française née en 1980.

lesdisparusduclairdelunedechristelledabossimplementblog.fr

L’oeuvre

Les disparus du Clairdelune est le second tome de la saga La passe-miroir. Il fait suite au roman Les fiancés de l’hiver.

Le roman est paru aux éditions Gallimard Jeunesse en octobre 2015.

L’histoire

Ophélie est bien décidée à s’émanciper dans cette nouvelle vie qui s’offre à elle. Elle souhaite ouvrir un musée d’objets comme sur Anima mais doit demander l’autorisation à Farouk, l’esprit de famille du Pôle.

Contre toute attente, ce dernier accepte mais n’entend pas ouvrir un musée mais plutôt de la promouvoir vice-conteuse de la Cour. Ophélie découvre alors les hypocrisies et les complots de la Citacielle.

Voilà que des personnalités importantes de la Cour disparaissent sans laisser de trace. Ophélie et Thorn se retrouvent mêler à l’enquête destinée à retrouver ces disparus alors que la famille d’Ophélie s’apprête à arriver au Pôle pour célébrer leur mariage.

Ce que j’en ai pensé

Tout d’abord j’ai été ravie de retrouver nos personnages et particulièrement Ophélie. Cette jeune femme est originale, généreuse et courageuse. L’image du héros est égratignée par son apparence anodine, sa petite voix fluette, son tic à grignoter les fils de ses gants de liseuse. Tout cela fait d’elle un personnage très humain auquel le lecteur peut facilement s’identifier et s’attacher.

L’arrivée au Pôle de la famille d’Ophélie apporte de la fraîcheur au roman. Les rapports de cette famille sont touchants. Beaucoup d’amour et de maladresses ponctuent leurs échanges.

L’enquête qui lie les personnages principaux est intéressante. J’ai poursuivi ma lecture avec la ferme intention de connaître le mot de la fin.

Ma lecture a été beaucoup plus fluide que pour le premier tome. J’ai pris plaisir à suivre l’évolution des personnages et également de mieux découvrir l’esprit de famille du Pôle, Farouk, complètement névrosé et omnipotent.

Dans ce tome, on commence à sentir les prémices d’un amour naissant entre Ophélie et Thorn mais de manière très subtile. L’auteure fait languir le lecteur et provoque moult rebondissements. C’est exactement ce que j’attends d’une saga, de la surprise, de l’attente, et de l’impatience !

J’ai hâte que le troisième tome soit publié afin de confirmer mon ressenti sur cette saga riche et originale. Je ne regrette pas du tout d’avoir persévéré dans ma lecture suite à la petite déception du premier tome.

Avez-vous lu ce tome ? Quand avez-vous pensé ?

4 réflexions sur « Les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos »

  1. J’adore complètement cette saga et j’ai dévoré les deux tomes avec avidité et grand plaisir! Je suis impatiente de lire la suite, comme toi, de retrouver cette Ophélie si attachante et retrouver cet univers si grandiose. Une vraie bonne série de Fantasy comme on n’en avait plus fait depuis longtemps.

    1. ça fait plaisir de lire autant d’enthousiasme ! Il est vrai que cet univers est addictif et que la fin du second tome m’a laissée sur ma faim 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *