Miss Alabama et ses petits secrets de Fannie Flagg

J’ai lu le roman Miss Alabama et ses petits secrets de Fannie Flagg aux éditons Libra Diffusio.

Fannie Flagg est une actrice et une écrivaine américaine née en 1944.

miss alabama et ses petits secrets fannie flagg

L’oeuvre

Le roman est publié sous le titre original I still dream about you en 2010. Il est traduit en français et publié en 2014 aux éditions Le cherche midi.

L’histoire

Maggie Fortenberry est une femme admirée. Ex-Miss Alabama, agente immobilière, Maggie est appréciée par ses amis et par les habitants de sa ville natale, Birmingham, Alabama.

Pourtant à bientôt 60 ans, Maggie a décidé de se suicider. Sa meilleure amie, Hazel Whisenknott vient de mourir et elle n’a plus goût à la vie.

Elle échafaude alors un plan et fait des listes pour partir comme une lady.

Oui mais la vie est pleine de surprises… une des plus anciennes et des plus belles propriétés de la ville est proposée à la vente et c’est à Maggie de s’en occuper.

La mort attendra encore un peu.

Ce que j’en ai pensé

Maggie aurait dû avoir une vie toute tracée. Elle est belle, talentueuse, et incarne l’élégance et le chic à l’américaine. Ex-Miss Alabama, cette jeune femme fera un beau mariage avec un homme charmant qui la chérira. Elle aura de beaux enfants, gentils et intelligents.

Mais non, la vie a décidé que Maggie n’aurait pas tout cela.

Elle se retrouve à 60 ans, seule, sans mari ni enfant, mais entourée par des amis sincères et aimants ce qui est déjà pas mal. C’est un peu la force de ce roman. L’auteure ne nous condamne pas à lire une histoire gnangnan et sans surprises.

Hazel faisait partie de ces êtres improbables qui, sortant du ventre de leur mère, sont prêts à toucher terre et partir au galop.

Dans la première partie du roman, j’avoue m’être un peu ennuyée et avoir trouvé le temps un peu long. Malgré une affection toute particulière pour cette lady du Sud des Etats-Unis, l’histoire ne pas emballée. Par contre, l’auteure apporte des touches d’humour, subtiles et désopilantes qui m’ont ravie.

Sans Hazel, vivre était devenu aussi difficile que garder un bâton en équilibre sur le bout de son nez, tout en jonglant avec six anneaux, à cloche-pied sur un ballon rond.

Parfois, Maggie avait envie de donner libre cours à sa fureur, de courir nue dans la rue en hurlant à pleins poumons, ce dont, bien sûr, il n’était pas question.

Puis dans la seconde partie, un enchevêtrement de choses font qu’une des plus anciennes et des plus belles propriétés de la ville est en vente. Maggie, agente immobilière de son état à la lourde et excitante mission de s’en occuper. Cette seconde partie amène sur une découverte et un mystère à résoudre. J’ai trouvé qu’elle dynamise de manière très intéressante ce roman et entraîne le lecteur dans la poursuite du livre avec plus d’entrain.

Fannie Flagg est elle-même originaire de l’Alabama et de cette ville où elle est née, Birmingham. Ce roman est un hymne à l’amour pour l’Alabama et ses habitants.

Il dresse un beau portrait de femmes toutes différentes et toutes remarquables dans cet Etat du Sud qui connaît une vive ségrégation et où le statut de la femme est souvent inférieur à celui de l’homme. Elles sont dépendantes financièrement et ambitieuses.

La plume de l’auteure est fluide et les personnages attachants. L’optimisme qui se dégage sonne juste et un sourire m’a poursuivie durant quasiment toute la lecture. Fannie Flagg c’est une ambiance, un réconfort comme un chocolat chaud. On aime et on ne se lasse pas du bienfait qu’il procure à nos âmes.

6 pensées sur “Miss Alabama et ses petits secrets de Fannie Flagg”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *