Le secret du mari de Liane Moriarty

J’ai lu le roman Le secret du mari de Liane Moriarty aux éditions Le livre de poche.

Liane Moriarty est une auteure australienne née en 1966.

L’oeuvre

Le secret du mari dont le titre original est The husband’s secret est publié en 2013 puis traduit et publié en France en 2015 aux éditions Albin Michel.

C’est le premier roman de l’auteure traduit en français.

L’histoire

Melbourne, Australie. Cécilia, mère au foyer, trouve par hasard une lettre au grenier sur laquelle il est écrit de la main de son mari « A n’ouvrir qu’après ma mort ».

Ce genre de découverte n’augure rien de bon, non ?

Ce que j’en ai pensé

Intriguée par ce roman vu et revu sur les réseaux sociaux, j’ai eu envie de le découvrir moi aussi.

Le secret du mari est un roman addictif dont l’intrigue donne envie de tourner les pages encore et encore.

Il m’a rappelé la série Desperate Housewives dans laquelle les destins des personnages se croisent et où le passé ressurgit de manière fortuite. A mi-chemin entre le thriller psychologique et le roman chick lit, Le secret du mari est un chouette roman sans prétention, que j’ai lu avec beaucoup de plaisir.

C’est le genre de lecture qui a le mérite de se lire agréablement sans heurts ni fracas.Pourtant certains sujets traités sont dramatiques et l’auteure réussit malgré l’apparente légèreté à donner aux personnages une réelle profondeur.

La lettre n’avait rien à voir avec cette pause dans leur vie sexuelle, ni avec quoi que ce soit d’autre. Elle était rangée bien sûr, dans l’enveloppe rouge qui contenait la copie de leurs testaments.

Elle avait promis de ne pas l’ouvrir. Elle ne pouvait plus se permettre de le faire. Elle ne le ferait pas.

Les personnages de Cécilia et de Rachel sont bien plus construits que d’autres protagonistes du roman. Ces deux femmes m’ont touchées d’une manière différente. J’ai tiqué une fois ou deux (surtout une fois) lors de ma lecture, mais globalement, j’ai suivi les mésaventures de nos personnages sans jamais me désintéresser à l’intrigue.

Elle s’allongea sur le côté et ferma les yeux. Elle dormait les lumières allumées. Après la mort de Janie, elle n’avais plus supporté le noir. Ed non plus. Impossible pour eux d’aller se coucher comme tout le monde. Ils devaient faire comme si c’était « pour de faux », comme s’ils n’allaient pas vraiment dormir.

Je recommande ce roman addictif et plus profond qu’il n’y paraît de prime abord.

Et vous ? Votre avis sur ce roman ?

Une réflexion sur « Le secret du mari de Liane Moriarty »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *