Mes séries télévisées favorites

Aujourd’hui j’ai envie de parler de mes séries télévisées favorites. Je suis une fan de séries depuis trèèèès longtemps.

J’aime me poser devant une série, c’est pour moi un très grand moment de bonheur et de détente.

En terme de goûts, j’apprécie surtout les séries « bon enfant ». Cela ne m’empêche pas de regarder des séries plus adultes et violentes comme Dexter, Le trône de fer ou Boardwalk Empire pour ne citer qu’elles. Mais ma préférence va plutôt vers les séries feel good, celles qui font du bien au moral et qui me permettent de m’envelopper d’une douce rêverie.

Monk

C’est certainement ma série préférée de tous les temps. Je sais cela peut surprendre car ce n’est pas une série très en vogue ou qui fait le buzz.

Pourtant, je l’adore ! J’aime l’ambiance de la série, les dialogues, l’humour, la gestuelle des personnages, les histoires, les personnages, la musique, le fond… tout quoi !

Synopsis

De nos jours à San Francisco, Adrian Monk est consultant pour la police criminelle.

Adrian Monk est un ancien lieutenant de police, démit de ses fonctions suite à une grave dépression après l’assassinat de sa femme, Trudy Monk.

Depuis ce jour, Adrian Monk est perclus de troubles obsessionnels compulsifs et de phobies en tous genres. Aidé au départ par son infirmière, Sharona, il est embauché par la police en tant que consultant. Il aide la criminelle à résoudre des affaires de meurtres. Très observateur, psychologue, intelligent, Monk est un excellent enquêteur.

Quelques années après, Sharona le quitte pour aller vivre dans le New Jersey. Arrive alors, Natalie, jeune veuve, maman de Julie, une adolescente très sympa.

Avec Natalie, il va de nouveau enquêter avec la police et poursuivre son but ultime : résoudre l’enquête sur le meurtre de sa femme adorée, Trudy.

Pourquoi j’aime cette série ?

Monk est un homme qu’on aime ou qu’on déteste. C’est un personnage égoïste, égocentrique, centré sur ses problèmes de phobies et de TOC. Il passe pour un goujat et pour un être peureux et faible. Or, dans de nombreux épisodes, face au danger, il se révèle être un homme courageux dans l’action, qui arrive à dépasser ses peurs. Il est prêt à tout pour aider les gens qu’il aime.

Son amour pour sa femme est indéfectible. C’est une partie de l’histoire que je trouve très touchante. Monk est l’homme d’une seule femme et avec lui, c’est pour la vie.

L’humour de la série est un comique de situation et de mots. Dans cette série, il n’y a pas de blagues potaches ni de scènes d’humour au premier degré. Monk est hilarant malgré lui et j’adore ce mec, tout simplement.

Les enquêtes sont très sympathiques, très « comme il faut », jamais gores. J’aime ce genre d’enquêtes, tout en finesse. J’ai l’impression de regarder soit un roman d’Agatha Christie moderne soit un épisode d’Arabesque mais des années 2000.

MONK FOR EVER !

Ally Mc Beal

Synopsis

Cette série met en scène un cabinet d’avocats basé à Boston. Notre héroïne, Ally Mc Beal a choisi d’être avocate, comme son père. Elle est embauchée par un ancien camarade de promotion.

Fraîchement arrivée dans ce cabinet, elle retrouve son premier amour, Billy, avocat lui aussi. Ces retrouvailles vont semer le trouble dans la vie professionnelle et personnelle des protagonistes. Ally apprend que Billy est marié avec une très jolie avocate talentueuse dénommée Georgia.

Après leur journée de travail, le cabinet a pour habitude de se retrouver au bar-dancing situé au sous-sol de leurs bureaux pour boire un verre et flirter.

Pourquoi j’aime cette série ?

La fine équipe de ce cabinet pas comme les autres est attachante. La série évolue dans un environnement huppé, privilégié. Ici pas de problème d’argent, les personnages sont quasiment tous des avocats plus ou moins talentueux, jeunes, beaux, riches.

Au-delà des apparences, leur vie amoureuse est souvent complexe. L’humour est absolument essentiel à cette série très musicale. Les délires et les gags sont au rendez-vous. Ally est un personnage à la fois attachant et pénible. Elle a la phobie de vieillir, de finir seule, de ne pas être aimée. Mais au fur et à mesure des saisons, le personnage mûrit. Elle devient moins superficielle et plus mesurée, elle s’accepte telle qu’elle est et fait la paix avec ses démons.

C’est une série très drôle, gaguesque, entraînante. Il n’en reste pas moins qu’elle est aussi parfois émouvante et certains sujets comme la vieillesse, la dépression, la différence, la maladie sont abordés avec beaucoup de psychologie et de finesse.

Médium

Synopsis

Allison Dubois, femme mariée et mère de trois enfants vit à Phoenix en Arizona.

Cette femme d’apparence ordinaire, cache un don. Elle communique avec les morts et a des visions du passé et du futur. Ce sont les morts qui lui donnent ses visions et l’aident à comprendre les meurtres.

Ce don est pour elle une malédiction qui l’empêche de vivre normalement. Allison souhaiterait devenir avocate mais elle finit pas renoncer à cette carrière incompatible avec son don. Elle arrive à se faire embaucher en tant qu’aide juridique officiellement mais en tant que médium officieusement par le procureur de Phoenix.

Pourquoi j’aime cette série ?

Cette maman au grand cœur est exceptionnelle. L’actrice Patricia Arquette est vraiment douée dans ce rôle.

J’ai tout de suite été conquise par la famille qu’ils représentent. Allison, Joe et les filles forment une famille chouette, moderne, et qui s’aiment à la folie.

Joe est ingénieur. C’est un mathématicien pragmatique qui vit avec une voyante dont les enfants ont forcément reçus quelques dons de leur maman. Je vous laisse imaginer le tableau. Cet homme-là c’est de l’or en barre ! Amoureux comme au premier jour, bon père, intelligent, fiable… bref, elle en a de la chance Allison.

Les enquêtes sont souvent glauques et assez horribles mais le côté familial des Dubois équilibre l’ensemble de la série. J’ai parfois la frousse en visionnant certains épisodes mais je suis hyper peureuse alors bon, mauvais exemple.

Cette série est d’une grande qualité et je l’adore !

Alias

Synopsis

Sydney Bristow, jolie étudiante d’une vingtaine d’années est recrutée par la CIA pour devenir agent de terrain au SD-6, une unité secrète du gouvernement américain. Comme tout agent secret, elle a une couverture qui lui permet de donner le change à ses amis et à son fiancé.

Sydney doit se marier bientôt mais elle n’envisage pas de le faire sans avouer la vérité à son fiancé : elle ne travaille pas dans une banque mais pour la CIA. Quelques heures plus tard, elle retrouve son fiancé assassiné dans la baignoire. Elle comprend alors que le SD-6 n’est pas ce qu’il prétend être. Le SD-6 est en vérité une organisation criminelle qui se fait passer pour une branche secrète de la CIA.

Pourquoi j’aime cette série ?

J’aime beaucoup les personnages particulièrement Sydney. Belle, intelligente, gentille, généreuse, cette femme à tout pour elle. Elle incarne le héros féminin, sans fêlure ni défaut.

La série au premier abord est assez simpliste, c’est toujours le gentil qui gagne. Malgré cela, elle se complexifie au fur et à mesure des saisons ; les personnages deviennent plus profonds, leurs peurs sont exploitées et tout devient finalement plus intéressant.

Cette série est très musicale et c’est quelque chose que j’apprécie grandement !

Le couple que Sydney forme avec Vaughn est mythique. Très beau couple uni dans la vie professionnelle et personnelle, ils forment le duo glamour. Leur relation est pourtant loin d’être une bleuette légère, elle est bien plus complexe et tourmentée que ça.

Cette série est à l’image du fantasme et de la vie de super-héros qui se termine pratiquement à chaque fois par des cliffhanger haletants.

Friends

Je manque clairement d’originalité mais Friends est une de mes séries chouchoutes of course !

Synopsis

New-York, dans les années 90, vivent une bande d’amis : Rachel, Monica, Phoebe, Ross, Chandler et Joe. La série raconte les tribulations de la joyeuse bande.

Pourquoi j’aime cette série ?

Friends est l’une des premières séries que j’ai regardé (avec Urgences). Je me rappelle avec ma sœur, nous regardions Friends et on se poilait comme des tordues.

Le rire est la clé de cette série pas comme les autres.

Friends c’est un peu la vie en mieux. Vivre à NYC avec ses amis, jouer aux jeux de société, partager une bonne bouffe, fêter les anniversaires, partager nos malheurs et nos joies, se retrouver dans un café et refaire le monde, partir en vacances ensemble, faire les boutiques, se lancer des défis,… Rien de transcendant ou de dingue et pourtant, qui n’a jamais rêvé de vivre comme dans Friends ?!

La série est humoristique mais aborde tout de même des sujets graves comme la perte d’un proche, le chômage, le divorce, la stérilité et l’adoption mais toujours en légèreté sans jamais plomber l’ambiance.

A force de regarder cette série, je connaissais les répliques et parfois même les mimiques des acteurs qui sont tous géniaux. Bref, c’est une série inoubliable et je suis contente d’être de la génération Friends !

Dawson

DAWSON’S CREEK
Pictured (left to right): Joshua Jackson as Pacey Witter, Michelle Williams as Jennifer Lindley, James Van Der Beek as Dawson Leery, Kerr Smith as Jack McPhee, Katie Holmes as Joey Potter Photo Credit: © The WB / Andrew Eccles

Synopsis

Dans une petite ville côtière et imaginaire proche de Boston, on suit la vie d’une bande de lycéens Dawson, Joe, Pacey, Jen et les autres…

Pourquoi j’aime cette série ?

J’aime cette série car j’ai gardé mon esprit d’adolescente. Le lycée est l’une des périodes de ma vie la plus heureuse, entre liberté naissante et contrainte parentale, entre amourette et le début de l’amour charnel, entre prise de risques et contrôle.

Cette série est un concentré de complexes, de pudeur, de prise de risques, de choix, d’inconnu. Toute l’adolescence est réunit dans ces six saisons.

Dawson est une série plutôt dramatique, peu drôle, très musicale, simpliste et complexe à la fois.

La musique est très présente, j’ai d’ailleurs fait de sacrées découvertes musicales en regardant cette série. Je me souviendrai toujours de la première fois où j’ai entendu Alanis Morissette What I would be good et plein d’autres chansons qui sont devenues cultes pour moi.

Et vous, quelles sont vos séries préférées ?

14 réflexions sur « Mes séries télévisées favorites »

  1. Fan de série, dans le style « feel good » je te recommande « The New Adventures of Old Christine » avec la très drôle Julia Louis-Dreyfus que j’ai découverte dans « Seinfeld », et plus récemment « Girlfriends’ Guide To Divorce » avec Lisa Edelstein… entre autres !!

    1. Oh super merci pour tes recommandations. Je ne connais aucune des deux citées… je vais me rencarder dessus ! Fan de série aussi j’imagine ?!

          1. J’avais beaucoup aimé, même si parfois j’avais eu froid dans le dos, la série suédoise Real humans, le titre me fait penser à Unreal que tu cites.
            J’irai voir ces séries de plus près, j’en connais aucune 🙂

          2. C’est ça qui est flippant dans cette série (real humans) c’est que rien n’est de l’ordre du SF. On est dans notre monde peuplé de robots d’apparence humaine et d’humains comme si cela était la normalité. Bref ! On pourrait discuter de séries encore longtemps j’ai l’impression 😀

  2. Ah Ally Mc Beal, Friends, Dawson ! Toute une époque 😉
    Je rajouterai aussi pour ma part, dans les séries un peu old school : X-Files et Urgences (incontournables ces 2 là !) et Sex and the city ^^

    1. Urgences j’étais hyper fan ! Je regardai la série tous les jeudis sur un écran de télé minuscule, l’image était toute moche mais bon sang, je n’aurai loupé l’épisode pour rien (ou presque).

    1. Les séries marquent parfois nos esprits bien plus longtemps qu’on aurait pu le penser au départ, surtout celles de notre enfance/adolescence. Merci pour ton commentaire Claire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *